Gachiakuta débarque en librairie le 21 juin !

La nouvelle série montante du Weekly Shônen Magazine arrive en France !

Les "déchets" engloutis par l'abîme finiront par remonter à la surface... 

Rudo est un membre de la peuplade qui a vécu toute sa vie dans le bidonville où sont parqués les descendants de criminels. Marginalisé et méprisé par les siens, il passe son temps à s'infiltrer dans les décharges pour récupérer des déchets encore utilisables et les revendre. Mais un jour, il est accusé à tort du meurtre de son père adoptif et est jeté dans l’abîme où sont envoyées toutes les ordures de la société. Plongé de force dans ce monde cruel et terrifiant, Rudo jure de se venger de tous ceux qui l’ont condamné sans l’ombre d’un remord. Seulement, pour survivre dans cette décharge hostile, il devra apprendre à maîtriser l’étrange pouvoir qui sommeille dans ses gants... 

Les objets chéris deviendront des alliés !

Shônen nekketsu, Gachiakuta plonge le lecteur dans les aventures palpitante de Rudo, un jeune adolescent rejeté, marginalisé, presque vagabond, qui vit en volant et réparant des ordures. Quand il est accusé injustement du meurtre de son père adoptif et balancé dans l’abîme, Rudo pense tomber dans le vide astral… mais il n’en est rien !  Sous la ville flottante d’où il vient, un monde existe, un monde hostile constitué de décharges à ciel ouvert où les miasmes toxiques sont létaux mais ne sont rien comparés aux créatures qui l’attaquent dès sa chute ! D’immenses monstres composés d’ordures prennent vie pour l’exterminer ! Grâce à sa rencontre avec un « nettoyeur » mais surtout grâce à un pouvoir qu’il ne se connaissait pas, il va pouvoir se sortir d’une situation mortelle !

Les forgeurs d’âme, c’est ainsi que se nomment les personnes capables d’insuffler la vie à un objet pour utiliser son pouvoir et Rudo semble être l’un d’eux ! Ainsi le père adoptif disait vrai en lui affirmant que si un objet était chéri et entretenu par quelqu’un, une âme pouvait s’y loger !

Pour pouvoir se venger, Rudo va devoir apprendre à survivre dans ce nouveau monde qu’il ne connaît pas et à utiliser ses pouvoirs ! 

Si la vengeance est un fil rouge tout au long du récit, le recyclage et la réparation des objets l’est tout autant. Les objets qui ont du pouvoir sont rares et recherchés par les personnes du Bas Monde car seuls ces objets permettent de pouvoir terrasser les monstres-ordures qui sèment la mort. En prendre soin, les réparer et continuer à pouvoir les utiliser est essentiel ! De la même façon, dans le monde Céleste, les bidonvilles vivent des « ordures » de la Cité qui sont recyclées, réparées et utilisées avant de finir à nouveau aux ordures, tel un cycle infini mais sans retour à la case départ. Il semble d’ailleurs impossible de regagner la Cité Céleste… mais Rudo est déterminé à retrouver l’assassin de son père adoptif pour que justice soit faite !

Kei Urana signe ici un shônen au rythme haletant, à l’intrigue palpitante, qui mène les lecteurs dans un univers fantastique presque apocalyptique où l’Homme survit tant bien que mal parmi les ordures, dans un monde sans foi ni loi. Un récit puissant servi par un dessin vigoureux aux lignes énergiques. Le personnage de Rudo, proche de la folie à son arrivée dans le Bas Monde, est traité avec un design tout aussi torturé que lui, son regard transpire la démence lorsqu’il est injustement condamné… 

Kei Urana nous plonge dans un récit du plus pur style shônen dans lequel le héros va devoir se hisser du fond de l’abîme, des ordures jusqu’au cou, au Monde Céleste ! Une ascension sublimée par son trait charbonneux, haché et dynamique qui font de Gachiakuta un manga dont le lecteur aura du mal à cesser de tourner les pages tant l’action est addictive dès les premières pages (dont le papier est certifié et recyclable !) !

La série

La série Gachiakuta est prépubliée sous le titre Gachiakuta (ガチアクタ) depuis février 2022 dans le Weekly Shônen Magazine de Kodansha. La série compte actuellement 4 tomes au Japon.

Il s’agit de la première série en France de la mangaka qui a été l’assistante de Atsushi Ôkubo , l’auteur de Fire Force.

Dès le 21 juin 2023, Gachiakuta tome 1 en librairie.  Collection Pika Shônen. Également disponibles en version numérique. Série en cours. 

Couverture de Gachiakuta Tome 1Gachiakuta tome 1
Dessinateur et scénariste : Kei Urana
Graffiti design : Hideyoshi Andou
Traduction : Nathalie Lejeune
Format : 120 x 180 mm
7,20 € le tome

Inscription à la newsletter !

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l’adresse mypika@pika.fr