The Fable dans la collection Pika Seinen !

Attention le 21 avril 2021, Fable, le tueur professionnel légendaire arrive en ville !

Son job ? Tueur !
Sa nouvelle mission ? Se mettre au vert !
Son but ? Ne tuer personne... pendant un an !

C’est un tueur de légende… Il n’a pas de nom… on l’appelle Fable !

Muni de son arme favorite, un pistolet Nighthawk couleur anthracite, “Fable” est un tueur professionnel craint de toute la pègre japonaise. Hommes politiques, mafieux, personnalités publiques… Ce génie de l’assassinat peut envoyer n’importe laquelle de ses cibles six pieds sous terre. Et en six secondes, si le cœur lui en dit. Sauf qu’un beau jour, son commanditaire lui ordonne de tout mettre en pause et de mener la vie d’un citoyen ordinaire, dans la planque d’un clan de yakuzas à Osaka. Interdiction de tuer ou d’attaquer qui que ce soit pendant une année entière. Pour cette arme humaine au tempérament imprévisible, entourée de criminels à la gâchette facile, c’est le plus dur des contrats qui commence…

Une immersion dans le monde souterrain des yakuza

The Fable nous immerge dans le monde sombre et violent de la pègre japonaise. Au fil des pages et des tomes, le lecteur découvrira la hiérarchie et les règles de ce monde à part dont font partie Akira Satô (nom d’emprunt de Fable) et sa « sœur » Yôko Satô.

Quand le héros, véritable Hitman et génie du meurtre employé par une mystérieuse organisation, reçoit l'ordre de "ne tuer personne" pendant un an, il est bien en peine car depuis toujours il ne sait faire qu’une seule chose : tuer ! Personne ne lui a appris à vivre une vie « ordinaire » ! 

Tueur professionnel surentraîné, aux reflexes surdéveloppés et aux sens aguerris, Fable possède une capacité d’analyse hors normes qui lui confère une efficacité et une rapidité extraordinaire dans l’exercice de son métier. L’ « organisation » fait appel à lui pour des meurtres sensationnels car il est réputé dans le milieu pour tuer en 6 secondes ! 

Asocial, inexpressif, malpoli mais sincère, le jeune homme est inadapté à la vie « ordinaire » qu’on lui impose ; malgré tout il va tout faire pour tenir ses engagements. Avec son visage inexpressif et insensible, Fable a un petit air du tueur de Luc Besson, Léon. Au lieu d’une plante, il se prendra d’affection pour un perroquet, et il fera tout pour défendre sa « sœur » Yokô.

Si le boss de son organisation fait tout pour lui permettre de « rester au vert » en lui prodiguant de nombreux conseils tels que chercher un emploi, adopter un animal, regarder une série avec Jackal, son comique de 3ème zone préféré etc.., leur relation est ambiguëe, entre paternalisme et soumission. Fable, tueur légendaire révéré par les yakuza, fait tout ce que son boss lui demande de faire, à l’image de la hiérarchie de cet univers sans pitié.

Et c’est là toute la puissance de The Fable : des personnages très réalistes tant du point de vue graphique que scénaristique. La psychologie des personnages secondaires est très bien développée et on découvre des personnalités sombres et secrètes aux motivations très diverses dans ce milieu où il n’y a pas de seconde chance. Cette présence de personnages secondaires apporte au scénario une ampleur et une profondeur concrètes. Le scénario puissant, plein de suspens et de rebondissements, est digne des séries comme Les Soprano ou Breaking Bad. Les personnages ne sont pas sans rappeler les personnalités torturées des films de Quentin Tarantino, avec cette touche d’humour noir et ce brin de loufoquerie propre au personnage de Fable. Le scénario oscille entre angoisse et humour ; les scènes les plus tendues sont désamorcées par l’humour décalé ou la surprenante sincérité naïve du personnage de Akira alias Fable.

Si Fable a souvent des traits inexpressifs ou des expressions humoristiques presque « surjouées », le dessin de Katsuhisa Minami est empreint de réalisme : les personnages secondaires ont de « vraies gueules », souvent empruntée aux archétypes du yakuza. Les scènes de meurtre sont crues tout en ayant un aspect « clinique » dû aux techniques d’assassinat de Fable. Avec son trait incisif et précis tout en étant légèrement charbonneux, le mangaka dépeint le monde du tueur, un monde presque tangible, écrasant de réalité, qui donne l'impression au lecteur d'être quelque part dans cette ville avec Fable.

Au fil des tomes, le lecteur suivra l’évolution de Fable et son apprentissage de la vie « ordinaire » tout en découvrant les dessous du monde des yakuza, la pègre japonaise.

Mais sera-t-il possible pour Fable de vivre un an sans révéler sa véritable identité ? Sa nature profonde ne finira-t-elle pas par éclater au grand jour ?

La série

Créée par Katsuhisa Minami, The Fable est prépubliée dans le magazine Weekly Young Magazine (dans lequel sont publiés GTO - Paradise Lost et My Home Hero) de Kodansha depuis novembre 2014. La saison 1 de la série compte 22 tomes au Japon. La saison 2 n'a pas encore été annoncé.
The Fable a remporté les 41ème Kodansha Manga Awards 2017 catégorie générale.
Véritable succès, la série a été adaptée en un film live en décembre 2019 au Japon. Un second film live a été annoncé récemment.


Une couverture alternative pour l’édition française

La couverture du tome 1 français bénéficiera d’une jaquette réversible avec l’illustration originale de l’édition japonaise au verso et une illustration représentant Fable et son perroquet au recto. Ce second design est basé sur le concept de l’affiche du film live paru au Japon qui retranscrit bien l’atmosphère de ce thriller sombre et décalé.

Dès le 21 avril 2021, The Fable tome 1 en librairie. Collection Pika Seinen. Également disponible en version numérique. Série en 22 tomes. Un tome tous les deux mois.

Couverture de The Fable tome 1The Fable tome 1
Dessinateur et scénariste : Katsuhisa Minami
Traduction : Djamel Rabahi
Format : 130 x 180 mm
208 pages
8,50 € 

Série(s) associée(s)

Auteur(s) associé(s)

Livres associés

 

Votre avis nous intéresse !

Écrire un commentaire

Inscription à la newsletter !

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l’adresse mypika@pika.fr