titre_bio

Jiro Taniguchi

Connu pour être le mangaka le plus apprécié des francophones, Jirô Taniguchi se lance dans les années 1970 en tant qu’assistant mangaka. Sous la tutelle de Kazuo Kamimura, il se plonge dans le gekiga et la bande dessinée européenne, qui l’influenceront fortement. Dans les années 1980, il prend son indépendance en s’associant à divers scénaristes pour réaliser des œuvres de genres variés : policier, aventure ou historique avant d’établir, dans les années 1990, son style calme et contemplatif avec L’Homme qui marche ou Le Journal de mon père . Son travail sera reconnu en Occident avec Quartier Lointain , Alph’Art du meilleur scénario en 2003, et, en 2015, le Festival d’Angoulême lui dédia une exposition d’une envergure inédite en Europe.
Disparu en 2017, cet auteur nommé chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres laisse derrière lui une œuvre aussi prolifique qu’éclectique. Avec Un Assassin à New York , initialement publié de 1991 à 1996, Jirô Taniguchi renoue avec le polar “hard-boiled” dont il était friand à ses débuts et qu’il réexplore ici avec toute la finesse et l’expertise acquises depuis...

Découvrir toutes ses séries

Inscription à la newsletter !

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l’adresse mypika@pika.fr