© Haru Tsukishima / Kodansha Ltd.

Après avoir été rejetée par celui qu’elle aime depuis toujours, Sakura pensait que les choses ne pouvaient pas être pires... Jusqu’à ce qu’elle réalise qu’un inconnu avait assisté à toute la scène ! Embarrassée et abattue, seule la perspective de sa rencontre avec son nouveau petit frère, à la suite du remariage de sa mère, lui permet de garder le moral. Or, il s’avère que ce «petit frère», Kaede, est non seulement un beau et séduisant lycéen de son âge, mais surtout celui qui l’a vue se prendre un râteau ! Une cohabitation mouvementée s’annonce avec ce garçon un peu trop protecteur… Une adorable cohabitation…

UNE FOIS, MA MÈRE M'A DIT… "SI TU VEUX UN AMOUREUX, TU DOIS L'ATTRAPER TOI-MÊME !" EUH… COMMENT, EXACTEMENT ?

CHAPITRE 1 - COMMENT ÇA, UN NOUVEAU PETIT FRÈRE ?!

DÉSOLÉ. J'AI PAS ENVIE DE SORTIR AVEC QUI QUE CE SOIT EN CE MOMENT.

JE VIENS DE ME FAIRE JETER. PREMIÈRE ANNÉE DE LYCÉE, JUSTE AVANT L'ÉTÉ. J'AI DÉCIDÉ D'AVOUER MON AMOUR AU GARÇON QUE J'AIME… HEUREUSEMENT QUE LES VACANCES D'ÉTÉ COMMENCENT DEMAIN. ÇA AURAIT ÉTÉ EMBARRASSANT DE LE VOIR TOUS LES JOURS. JE FERAIS MIEUX DE REN- TRER AVANT QU'ON ME VOIE…

QUI C'EST ? ME DITES PAS QU'IL A TOUT VU ?! AAARGH ! NOOON ! C'EST TROP LA HONTE ! C'EST PAS VRAI...

ALLEZ, TU VAS PAS DÉPRIMER À CE POINT JUSTE POUR UN PETIT RÂTEAU DE RIEN DU TOUT ? SAKURA ! OUAIS, MAIS C'EST PAS SEULEMENT ÇA. C’EST LE GARÇON LE PLUS POPULAIRE DU BAHUT. T'AVAIS AUCUNE CHANCE AVEC RYÔ HATANO, DE TOUTE FAÇON. IZUMI, T'EXAGÈRES. BON, ON VA BIEN S'AMUSER ENTRE FILLES CET ÉTÉ, TU VAS VOIR ! JE SAIS QU'ELLE EN A PAS L'AIR, MAIS ELLE ESSAIE DE TE CON- SOLER. OUI... ON SE PREND UNE BOISSON AVANT D'Y ALLER ? D'AC- CORD... QUOIQUE NON, JE DOIS RENTRER. POURQUOI ? C'EST LE JOUR J ? OUI. MON NOUVEAU PETIT FRÈRE ARRIVE AUJOURD'HUI. HEIN ? JE TE L’OFFRE, SI TU VEUX. AH, OUI.

! SAKURA VA AVOIR UN BEAU- PÈRE. ELLE EST CONTENTE QUE SA MÈRE SE REMARIE... ET AUSSI D'ACCUEILLIR UN FRÈRE. MON PÈRE EST DÉCÉDÉ D’UNE MALADIE QUAND J'ÉTAIS PETITE. J'AI VÉCU SEULE AVEC MA MÈRE, DEPUIS. ÇA ME FAIT PLAISIR D'AVOIR UN NOUVEAU PÈRE. ET ÇA ME FAIT ENCORE PLUS PLAISIR DE SAVOIR MAMAN HEUREUSE. MAIS LA CHOSE QUI ME TARDE LE PLUS, C'EST D'AVOIR POUR LA PREMIÈRE FOIS… C'EST VRAI !

UN FRÈRE. J'ESPÈRE QU'ON VA BIEN S'ENTEN- DRE. EST-CE QU'IL VA M'APPELER “GRANDE SŒUR” ? EN PLUS, C'EST LES VACANCES D’ÉTÉ... ON VA EMMÉNAGER TOUS ENSEMBLE. BON, JE ME SUIS FAITE JETER ET QUELQU'UN A TOUT VU… MAIS NON ! ALLEZ, ON REPART DE ZÉRO ! JE SUIS RENTRÉE !

AH...

HEIN ? ATTENDS ! ARGH ?! JE TE PRÉSENTE KAEDE. IL VA VIVRE AVEC NOUS À PARTIR D'AUJOUR- D'HUI. COMMENT ÇA SE FAIT… ? COMMENT… ? HEIN ? EUH ? EST CHEZ MOI ? POURQUOI LE TYPE DE TOUT À L'HEURE… II… J'ESPÈRE QUE VOUS ALLEZ BIEN VOUS ENTENDRE.

C'EST MON FRÈRE ? ÇA ? J'Y CROIS PAS. JE SAIS QUE C'EST LA PREMIÈRE FOIS QUE TU LE VOIS. VOUS AVEZ LE MÊME ÂGE, IL EST EN PREMIÈRE ANNÉE AU LYCÉE MINAMI. JE ME TROMPE PAS POURTANT ! C'EST BIEN LE MEC DE TOUT À L'HEURE ? MAIS… MAMAN... TU AVAIS PARLÉ D'UN “PETIT" FRÈRE...” OUI... ET ? TU M'AS JAMAIS DIT QU'IL SERAIT AUSSI GRAND ! ÇA T'ARRIVE SOUVENT$ LORSQUE TU ES NERVEUSE. MAMAN ! ARRÊTE ! AH… À CHAQUE FOIS QUE TU DEVAIS LE VOIR, TU ÉTAIS MALADE, C'EST VRAI. UN GARÇON MIGNON QUI M'AP- PELLERAIT ”GRANDE SŒUR“ ! ÇA VEUT DIRE PLUS JEUNE ! MAIS... QUAND ON DIT "“PETIT FRÈRE”... BAH. YU… YUKARI ? BIEN SÛR QUE SI, JE T'AI MÊME DIT QUE SON ANNIVERSAIRE ÉTAIT PROCHE DU TIEN. HEIN ? MA…

À PARTIR DU SECOND SEMESTRE, VOUS SEREZ DANS LE MÊ- ME LYCÉE. DANS LA MÊME CLASSE, SI ÇA SE TROUVE. C'EST UNE BLAGUE, J'ESPÈRE ?! JE VEUX PAS ! COMMENT JE SUIS CENSÉE VIVRE SOUS LE MÊME TOIT... ALLONS, NE SOIS PAS SI TIMIDE. G C'EST PAS ÇA ! JE SUIS SÉRIEUSE... DIS DONC... TU SAIS PAS MANGER SANS FAIRE DE BOUCAN ? ON VA ÊTRE ENSEMBLE AU LYCÉE ?! SURTOUT APRÈS QU'IL M'A VUE DANS UNE SITUATION AUSSI EMBARRASSANTE. OUPS.

HEIN… JE DIS RIEN DEPUIS TOUT À L'HEURE ET T'EN PROFITES POUR JACASSER. AS- SIEDSTOI. TAISTOI. ET MANGE ! KAEDE, NE SOIS PAS AUSSI AGRESSIF... EN PLUS, JE TE SIGNALE QUE MOI NON PLUS, JE VEUX PAS D'UNE SŒUR AUSSI LOURDE. NON, MAIS C'EST QUOI CE TYPE ?! ÇA, C'EST DE TA FAUTE. JE SUIS CENSÉE NE PAS ÊTRE CHOQUÉE DE TROUVER UN INCONNU À MOITIÉ NU QUAND JE RENTRE CHEZ MOI ?! ET ALORS ? C'ÉTAIT UNE RAISON POUR ME FRAPPER AUSSI FORT ?! TU VAS PAS TE DÉSHABILLER ICI ?! QUOI… KAEDE, ARRÊTE.

POUR- QUOI T'ÉTAIS À POIL, D'ABORD ? ALLONS BON. ILS SONT DÉJÀ SI COMPLICES. TU ME SOÛLES. C'EST MA TENUE HABITU- ELLE. N'IM- PORTE QUOI ! JE SUIS PAS SÛRE QUE ÇA PUISSE MARCHER DANS CES CONDITIONS. ÇA M'INQUIÈ- TE… DIS... JE VOIS PAS COMMENT JE VAIS POUVOIR M'ENTENDRE AVEC LUI… ?! MOI JE SUIS PLUTÔT INQUIET...

OÙ JE RANGE ÇA ? C'EST... C'EST BON, JE T'AI PAS DEMANDÉ DE T'EN OCCUPER. VA-T'EN ! IL EST IMMENSE…

. . . CE PREMIER JOUR EST UN VÉRITABLE ÉCHEC. C'EST SÛR, MÊME. JE ME DEMANDE SI J'AI EXAGÉRÉ... PROBABLEMENT, OUI. MAMAN ET SON MARI VEULENT JUSTE ÊTRE HEUREUX... ÇA RISQUE D'ENTRAVER LEUR RELATION... JE SUIS UNE IDIOTE...

en plein délire J'AI BRISÉ LE RÊVE D'UN LYCÉEN ET JE L'AI BLESSÉ. JE VEUX PAS D'UNE SŒUR AUSSI LOURDE. TRADUCTION : POURQUOI T'ES PAS UNE ÉTUDIANTE SUPER CANON ? PAS ÉTONNANT QU'IL SOIT DÉÇU, LUI AUSSI. VA-T'EN ! EN PLUS, J'AI ÉTÉ DÉSAGRÉABLE, ALORS QU'IL VOULAIT M'AIDER À RANGER. EN PLUS… JE SUIS UNE SŒUR LAMENTABLE… ! JE DOIS M'EXCUSER. J'IGNORE S'IL ACCEPTERA DE M'ÉCOUTER, MAIS... DIS, JE PEUX TE PARLER ? !

QUE… QU'EST-CE QUE TU FAIS LÀ ?! JE SUIS BIEN OBLIGÉ, TU FAIS EXPRÈS DE M'ÉVITER. D'ACCORD, MAIS… JE ME LAVE LÀ, QUAND MÊME ! ! AU DÎNER. JE VOULAIS M'EXCUSER POUR TOUT À L'HEURE. . . . ÉCOUTE, SI J'AI FAIT QUELQUE CHOSE DE MAL, IL FAUT ME LE DIRE. Y A PROBABLEMENT TOUT UN TAS DE CHOSES SUR LESQUELLES ON NE SERA PAS D'ACCORD, MAIS MAINTENANT, ON FAIT PARTIE DE LA MÊME FAMILLE. AUTANT QUE ÇA SE PASSE BIEN ENTRE NOUS.

J'AI ENVIE QUE ÇA MARCHE ENTRE MON PÈRE ET TA MÈRE. JE SUIS DÉSOLÉ DE PAS ÊTRE LE FRÈRE QUE TU VOULAIS, MAIS... NON, C'EST MOI QUI AI EU TORT D'IMAGINER AUTRE CHOSE. EUH... DÉSOLÉE DE T'AVOIR FRAPPÉ. SI JE T'ÉVITAIS, C'ÉTAIT PAS PARCE QUE J'ÉTAIS FÂCHÉE. ENFIN SI, UN PEU QUAND MÊME. J'AI TOUJOURS VÉCU SEULE AVEC MA MÈRE. J'AI PAS L'HABITUDE D'AVOIR DES HOMMES À LA MAISON. C'EST POUR ÇA QUE J'AI RÉAGI BIZARREMENT... COMME MOI, ALORS…

PAREIL POUR MOI. J'AI VRAIMENT ÉTÉ DÉSAGRÉABLE AVEC TOI. PARDON. . . . ET SI ÇA SE TROUVE, IL N'A RIEN VU DE CE QUI M'EST ARRIVÉ AVEC CE GARÇON. MOI AUSSI, JE PRÉFÉRERAIS M'ENTENDRE AVEC TOI... C'EST PEUT-ÊTRE JUSTE MOI QUI ME FAIS DES IDÉES. TANT MIEUX... IL EST PEUTÊTRE PLUS SYMPA QUE JE LE PENSAIS.

J'AVAIS PEUR QUE TU ME DÉ- TESTES DÉJÀ. SI ÇA SE TROUVE, ÇA SE PASSERA MIEUX QUE JE LE PENSAIS. PEUT-ÊTRE QU'ON PEUT ÊTRE UNE VRAIE FAMILLE…

. . . DIS... TU PRÉFÈRES QUE JE T'APPELLE COMMENT ? EN PLUS. J'AURAIS PAS SUPPORTÉ QU'ON CONTINUE COMME ÇA. ? ?! J'AI VRAIMENT CRU QUE J'ALLAIS Y PASSER QUAND TU M'AS FRAPPÉ. J'ÉTAIS SÛR QUE C'ÉTAIT POUR TE VENGER. ÇA AURAIT ÉTÉ ABUSÉ QUE TU M'EN VEUILLES PARCE QUE JE T'AI VUE TE FAIRE LARGUER. MAIS JE SUIS RASSURÉ. J'AI PAS ENVIE QUE TU ME FRAPPES CHAQUE FOIS QU'IL Y A UNE GALÈRE. JE TE LAISSE. ALORS IL A TOUT VU, FINALEMENT ?! C'EST PAS VRAI. DEPUIS QUAND IL ÉTAIT LÀ ? ATTENDS… A… JE NE ME FAISAIS PAS DES IDÉES, EN FAIT ?!

ATTENDS... . . .

HEIN ?

ÇA, IL T'A VUE NUE DE LA TÊTE AUX PIEDS ! HA HA HA ! COMMENT ON VA POUVOIR VIVRE ENSEMBLE APRÈS ÇA... C'EST L'HORREUR TOTALE… JE COMPRENDS. J'AI TROP HONTE, JE VEUX PAS LE VOIR ! ET DONC ? TU LUI AS PAS REPARLÉ DEPUIS ? PAS LA PEINE DE RENCHÉRIR. SI ÇA SE TROUVE, LA SEULE SOLUTION C'EST DE S'IGNORER COMPLÈ- TEMENT. QU'EST-CE QUE ÇA PEUT TE FAIRE, CE QU'IL PENSE DE TOI, DE TOUTE FAÇON ? JE PRÉFÉRERAIS PRESQUE DISPARAÎTRE... OU BIEN ME CHANGER EN VER OU EN INSECTE...

EN TOUT CAS, T'AS L'AIR EN FORME, ÇA ME RASSURE. JE PENSAIS QUE TU SERAIS SUPER DÉPRIMÉE APRÈS TON RÂTEAU. HEIN ? MAIS JE LE SUIS ! SEULEMENT, J'AI D'AUTRES PROBLÈMES POUR LE MOMENT... ET SI ON SORTAIT S'AMU- SER ? JE VAIS INVITER DES MECS DU COLLÈGE. J'AI PAS TROP ENVIE, APRÈS L'AUTRE JOUR. À PLUS ! T'EN FAIS PAS ! TU M'AS L'AIR ASSEZ EN FORME POUR ÇA… NON, MAIS ! MOI, EN FORME ? C'EST JUSTE QUE J'AI PAS EU LE LOISIR DE DÉPRIMER, C'EST TOUT... TA MÈRE VEUT QU'ON AILLE FAIRE LES COURSES ENSEMBLE. À CAUSE DE CE TYPE.

APRÈS TOUT CE QUI S'EST PASSÉ, JE M'EN FICHERAIS PRESQUE… C'EST VRAI, ÇA. J'AVAIS OUBLIÉ À CAUSE DE LUI, MAIS JE VIENS DE ME FAIRE JETER, MOI. DIS... QUOI ? LE MEC DE L'AUTRE JOUR, C'EST TON PETIT COPAIN ? . . . . . . OHÉ ! BAH, JE SUIS RIEN DE PLUS QU'UN INSECTE, PEU IMPORTE CE QU'IL PENSE DE MOI… POURQUOI TU ME DEMANDES ÇA ?! JE PRÉFÈRE SAVOIR, VU QU'ON EST DANS LE MÊME LYCÉE.

PAS DU TOUT ! IL M'A JUSTE ÉCONDUITE. MAIS BON, J'AVAIS PRESQUE OUBLIÉ, À CAUSE DE TOI. AH BON, TANT MIEUX ALORS. NON, PAS TANT MIEUX ! AVEC TOUT ÇA... J'AI PAS EU LE TEMPS DE FAIRE LE DEUIL DE MES SENTIMENTS. EN PLUS, C'ÉTAIT MON PREMIER AMOUR ! . . . DÉSOLÉ POUR TOI. PAS LA PEINE DE T'EXCUSER... C'EST PAS DE TA FAUTE. NAVRÉE. JE DEVRAIS PAS ME DÉFOULER SUR TOI.

TU SAIS... JE TE DIS QUE C'EST PAS LA PEINE DE T'EXCUSER... AH, AU FAIT... DANS LA SALLE DE BAIN. J'AI RIEN VU. Y AVAIT PLEIN DE VAPEUR DE TOUTE FAÇON, SÉRIEUSEMENT... TU TE CROIS CRÉDIBLE AVEC UNE TÊTE PAREILLE ?! C'EST PAS UN PEU TARD POUR DIRE ÇA, EN PLUS ?!

ET... ET PUIS... ARRÊTE DE RELANCER LE SUJET ! J'ESSAIE D'OUBLIER, MOI ! C'EST MOI LA PLUS EMBARRAS- SÉE DANS TOUT ÇA ! JE PEUX FAIRE LES COURSES TOUTE SEULE, ARRÊTE DE ME SUIVRE ! ET T'AS PAS INTÉRÊT À LE DIRE AUX PARENTS ! LAISSE-MOI SEULE, S'IL TE PLAÎT !

JE SAVAIS PAS QU’IL Y AVAIT AUTANT DE STYLES DIFFÉRENTS DE SLIPS POUR HOMME ?! MAMAN, Y A QUE DES TRUCS POUR HOMMES SUR TA LISTE... ENFIN, ELLE DOIT AVOIR ENVIE DE LES DORLOTER. C'EST L'EFFET “LUNE DE MIEL”. QU'EST-CE QUE T'AS, RYÔ ? . . . RIEN. ENSUITE, LA MOUSSE ET LA CIRE… tout à l'heure… CE SONT DES DÉPENSES NÉCESSAIRES. HU HU. AH, BON…

ENFIN, J'AI FINI... PFIOUUH... ÇA FAIT BEAUCOUP, AU FINAL... C'EST POUR ÇA QU'ELLE VOULAIT QU'ON Y AILLE À DEUX... JE SAIS PAS SI JE VAIS POUVOIR PRENDRE LE TRAIN AVEC ÇA. ÇA VA ÊTRE SACRÉMENT LOURD À PORTER. AH ! PARDON. À PIED…

AH. NON, ÇA VA. VOUS N'AVEZ RIEN ? HATANO… OH, NON…

C'EST PAS VRAI ! IL FALLAIT QUE JE TOMBE SUR LUI ICI... C'EST VRAIMENT SUPER EMBARRASSANT… NOOON… DÉSOLÉ, JE VAIS VOUS AIDER À TOUT RAMASSER. TIENS ? ON SERAIT PAS DANS LE MÊME LYCÉE, PAR HASARD ? J'AI L'IMPRESSION DE L'AVOIR DÉJÀ VUE. HEIN, RYÔ. . . . JE VEUX RENTRER CHEZ MOI. AH, C'EST LA MARQUE QUE TU UTILISES... QUEL HASARD... ET CETTE CORBEILLE À PAPIER, C'EST LA MÊME QUE CELLE QUE TU VIENS D'ACHETER. C'EST DINGUE… ET LE TAPIS DE SOL AUSSI. MAIS LA COULEUR EST DIFFÉRENTE. SI...

MÊME LA SERVIETTE. ET LA BROSSE À DENTS. C'EST… CARRÉMENT LES MÊMES TRUCS... HEIN ? ON ÉTAIT AU MÊME ÉTAGE TOUT À L'HEURE. C'ÉTAIT JUSTE UN HASARD, NON... ? JE RÊVE ? QU'EST-CE QU'IL EST EN TRAIN DE S'IMAGINER ? IL ESSAIE DE ME FAIRE PASSER POUR UNE HARCELEUSE OU QUOI… C'EST PAS CE QUE TU T'IMAGINES. C'EST… TOUT ÇA... C'EST PAS POUR MOI... C'EST…

TU POURRAIS ÉVITER DE FAIRE CE GENRE DE TRUC ? MAIS LÀ, ÇA VA TROP LOIN. C'EST PÉNIBLE. JE SUIS FLATTÉ QUE TU SOIS TOMBÉE AMOU- REUSE DE MOI. . . . JE SAIS PAS POURQUOI TU T'ACHARNES COMME ÇA, MAIS...

HÉ ! T'ABUSES… ARRÊTE... TIENS, TES AFFAIRES... . . . VOUS POUVEZ ME LAISSER, MAINTENANT ? DÉSOLÉE, MAIS... J'AI LES LARMES QUI ME MONTENT AUX YEUX… QU'ESTCE QUE JE VAIS FAIRE…

ÇA Y EST, T'AS TROUVÉ TOUTES LES COURSES ? QU'EST-CE TU FICHES PAR TERRE ?

AH LÀ LÀ, C'EST TOUT ÉPARPILLÉ… COMMENT… ATTENDS ! ÇA VA PAS ! POUR- QUOI TU M'AS ACHETÉ ÇA ? JE METS PAS DES SLIPS, MOI. TU SAIS BIEN QUE JE PORTE DES CALEÇONS ! HEIN ? EUH ? BAH OUI, TU M'AS BIEN VU EN PORTER UN, NON ? QUE... QU'EST- CE QUE TU RACON- TES ? J'EN SAIS RIEN, MOI... C'EST TOI QUI DIS N'IMPORTE QUOI. MAIS SI, QUAND TU M'AS FAIT TOUS CES BLEUS SUR LE VENTRE ET LE TORSE. T'AS MÊME DÛ VOIR LE GRAIN DE BEAUTÉ QUE J'AI DANS LE DOS ! POURQUOI TU DIS DES TRUCS COMME ÇA ! ARRÊTE, LES GENS VONT S'IMAGINER DES CHOSES… 42

SON CALEÇON ? SON GRAIN DE BEAUTÉ ? IL PARLE DE L'AUTRE FOIS ? COMME SI J'AVAIS FAIT ATTENTION. IDIOT ! EUH... IL Y A QUOI ENTRE VOUS DEUX ? VOUS SORTEZ ENSEMBLE ? ET VOILÀ ! LE GROS MALEN- TENDU ! ? IL VA VOIR QUE J'ÉTAIS SUR LE POINT DE PLEURER… C'EST PAS ÇA DU TOUT. MAIS NON !

ON EST BEAUUUCOUP PLUS PROCHES QUE ÇA. N'EST- CE PAS ? ! "N'EST- CE PAS" ?! TU VAS DÉFORMER MON T-SHIRT. BEN QUOI, C'EST VRAI. RACONTE PAS N'IM- PORTE QUOI ! DU COUP... J'AI PAS ENVIE QU'HATANO ME DÉTESTE ENCORE PLUS… POURQUOI IL DIT DES CHOSES AUSSI LOUCHES ? J'EN AI VRAIMENT ASSEZ.

FAUDRAIT VOIR À PAS FAIRE PLEURER MA SŒUR, COMPRIS ?

HEIN ? C'EST TON FRÈRE ? CETTE HISTOIRE DE GRAIN DE BEAUTÉ ? MAIS C'ÉTAIT QUOI... Y A UN PRO- BLÈME ?

ÇA VOUS GÊNE QU'ON SOIT FRÈRE ET SŒUR ?

DIS. POURQUOI T'ES VENU ?

COMMENT TU M'AS TROUVÉE ? KA... KAEDE ?

IL RÉPOND PAS… MAIS… PARDON... ET MERCI... FRAN- CHEMENT... ÇA M'A VRAIMENT SOULAGÉE QU'IL ARRIVE.

T'ES UN PEU PITOYABLE, COMME SŒUR AÎNÉE.

ALLEZ, RENTRONS. AU DÉBUT, JE ME SUIS DIT QUE ÇA NE SERAIT PAS POSSIBLE D'AVOIR UN FRÈRE COMME LUI. MAIS FINALEMENT, JE NE LE DÉTESTE PAS TANT QUE ÇA.

SAKURA NISHIYAMA (NOM DE FAMILLE PRÉCÉDENT : GOSHOGAWARA) TAILLE : 1 M 56. POIDS : 47 KG. NÉE LE 20 MARS, POISSON. GROUPE SANGUIN : O. PASSE-TEMPS PRÉFÉRÉ : CRÉER DES PLATS ORIGINAUX. SPÉCIALITÉ : PLIER PARFAITEMENT LES T-SHIRTS PROPRES. METS PRÉFÉRÉ : LES FRAISES. DÉTESTE MANGER : RIEN EN PARTICULIER. PRÉDILECTION POUR : L'ANGLAIS. AVERSION POUR : LA PHYSIQUE. A TENDANCE À METTRE LES PIEDS DANS LE PLAT. INCAPABLE DE MENTIR. FINIT SOUVENT DANS LE BAIN ? ELLE AVAIT UN COMPLEXE PAR RAPPORT À SON ANCIEN NOM DE FAMILLE QUAND ELLE ÉTAIT PETITE. DIVERS : LA FORME DES MANCHES DE SON UNIFORME A UN PEU CHANGÉ.

KAEDE NISHIYAMA TAILLE : 1 M 76. POIDS : 65 KG. NÉ LE 21 MARS, BÉLIER. GROUPE SANGUIN : A. PASSE-TEMPS PRÉFÉRÉ : LE JOGGING. SPÉCIALITÉ : CAPABLE DE S'OCCUPER PASSABLEMENT DES TÂCHES MÉNAGÈRES. METS PRÉFÉRÉ : LE RIZ, LE FROMAGE, LES BONBONS GUMI*. DÉTESTE BOIRE : DU CAFÉ ET DU THÉ SUCRÉS. PRÉDILECTION POUR : LES MATHS. AVERSION POUR : LE JAPONAIS CLASSIQUE. DIVERS : SE DÉSHABILLE FACILEMENT. IL N'A PAS FINI DE GRANDIR ! * BONBONS À LA GÉLATINE TRÈS POPULAIRES AU JAPON.

Une adorable cohabitation… Tome 1 le 20 avril un tome tous les 2 mois Série complète en 9 tomes

Vous êtes fan de shôjo ? Avec Shôjo Addict, le shôjo se lit mais surtout il se vit ! Retrouvez notre actualités et nos concours, partagez vos lectures, vos photos et votre passion Shôjo Addict sur nos réseaux sociaux ! Partager votre passion avec nous !

Traduction du japonais : Marie-Saskia Raynal Adaptation graphique : Créaspot Maquette de couverture : Guillaume Paturange Suivi éditorial : Iman Thieffry & Héloïse Nguyên Direction éditoriale : Mehdi Benrabah Édition française 2022 Pika Édition ISBN : 978-2-8116-4673-8 ISSN : 2650-1902 Dépôt légal : avril 2022 Achevé d’imprimer en XXXX par XXXX en avril 2022 Pika Édition s’engage pour l’environnement en réduisant l’empreinte carbone de ses livres. Rendez-vous sur www.pika-durable.fr Titre original : ZETTAI NI TOKIMEITE WA IKENAI !, vol. 1 © 2018 Haru Tsukishima ALL RIGHTS RESERVED. First published in Japan in 2018 by Kodansha Ltd., Tokyo. Publication rights for this French edition arranged through Kodansha Ltd., Tokyo. FrenchCopyright_WE_MUST_NEVER_FALL_IN_LOVE_1.indd 1 01/09/2021 16:16 Tous droits réservés. Reproductions, téléchargements et diffusions interdits.

RkJQdWJsaXNoZXIy ODQwMzA=