© Mizu Sahara, Michiharu Kusunoki / Kodansha Ltd.

Pour tout vœu exaucé, il y a un prix à payer… Kiwa Ogata est un étudiant discret et un brin pessimiste. À l’heure où il doit trouver du travail, il cumule les refus, et sa petite amie Mahiro s’exaspère. Pourtant, Kiwa a un secret : il détient le pouvoir de voir n’importe lequel de ses vœux exaucés. Or, ce don s’accompagne toujours d’une contrepartie, ce qui dissuade le jeune homme de s’en servir. Mais il va malgré lui se confier à Mahiro et bouleverser les cartes du destin...

S’IL VOUS PLAÎT ! JE VOUS EN CONJURE ! FAITES QUE JE RÉUSSISSE ! C’EST BIEN DEMAIN, LES RÉSULTATS POUR LES ADMISSIONS SUR DOSSIER ? OUI, JE STRESSE GRAVE... BAH, AUTANT ALLER SE CHANGER LES IDÉES AU KARAOKÉ, NON ? C’EST PLUS EFFICACE QUE DE PRIER LE CIEL. OUI, TU AS RAISON. TIENS, KIWA... C’EST BON, TU PEUX Y ALLER. C’EST L’HEURE.

AH... D’ACCORD.

Chapitre 1 Ce n’était qu’une modeste prière

4 AU FAIT, COMMENT SE PASSE TA RECHERCHE D’EMPLOI ? TOUJOURS RIEN. J’AI ENCORE ESSUYÉ UN REFUS LA SEMAINE DERNIÈRE. PEUT-ÊTRE QUE, CETTE ANNÉE, LA CONCURRENCE EST RUDE... SI C’ÉTAIT MOI, JE T’EMBAUCHERAIS TOUT DE SUITE. LES ENTREPRISES FONT VRAIMENT LA FINE BOUCHE...

NON... C’EST PARCE QU’IL Y A DES GENS PLUS COMPÉ- TENTS QUE MOI... EN TOUT CAS, JE NE PEUX QUE TE PROPOSER UN MI-TEMPS... MAIS TU PEUX RESTER AUSSI LONGTEMPS QUE TU LE VOUDRAS. MERCI BEAUCOUP. AH, TU VAS VOIR MAHIRO, CE SOIR ? OUI, ON NE S’EST PAS VUS DEPUIS UNE SEMAINE. TU DEVRAIS TE DÉPÊCHER, ALORS, SINON TU VAS ENCORE TE FAIRE ROSSER ! OUI, C’EST VRAI... DANS CE CAS, BONNE SOI...

6 TU ES EN RETARD !

7 HAAA... JE N’EN PEUX PLUS... HOULA ! JE N’AI PAS ARRÊTÉ DE COURIR, CETTE SEMAINE. JE NE SENS PLUS MES PIEDS. JE VAIS MOURIR... ELLE DIT ÇA, MAIS ELLE A ENCORE LA FORCE DE ME FRAPPER AVEC... ALLEZ, COURAGE. OK ! ALORS ALLONS BOIRE CHEZ MOI ! CHEZ TOI ? JE CROYAIS QU’ON ALLAIT AU BAR À VINS EN FACE DE LA GARE...

IL N’Y AVAIT PAS DE PLACE, ALORS J’AI CHANGÉ NOS PLANS ! VIENS, ON VA PASSER À LA SUPÉRETTE SUR LE CHEMIN ! MAHIRO EST D’UN AN MON AÎNÉE. ON SORT ENSEMBLE DEPUIS TROIS ANS. ON EST ALLÉS À LA MÊME FAC, ON A FRÉQUENTÉ LE MÊME CLUB. ON ÉTAIT INSÉPARABLES...

JUSQU’À CE QU’ELLE ENTRE DANS LE MONDE DU TRAVAIL AVANT MOI. QUOI ?! TU AS ENCORE ÉTÉ RECALÉ ?! POUR- TANT, TU DISAIS QUE TU ÉTAIS ALLÉ JUSQU’AU TROISIÈME ENTRETIEN POUR CETTE BISCUITERIE... BAH OUI... C’EST JUSTE QUE JE N’ÉTAIS PAS À LA HAUTEUR, C’EST TOUT. PUIS- QUE C’EST COMME ÇA... ON VA FAIRE LE TOUR DES LIEUX SPIRITUELS ET PRIER LES DIEUX ! HEIN ? ...

BAH, TU SAIS, GENRE FORMULER UN SOUHAIT POUR TOI... OUAIS... CE N’EST PAS TROP MON TRUC... AH BON ? TU ME DIRAS, CE N’EST PAS PARCE QU’ON FAIT UN VŒU QU’IL SERA FORCÉ- MENT EXAUCÉ. AU CONTRAIRE... LE PROBLÈME, C’EST QU’IL SE RÉALISE...

11 COMMENT ÇA ? C’EST COMME ÇA DEPUIS LONGTEMPS. BIZARREMENT, QUAND JE PRIE FORT POUR QUELQUE CHOSE, IL ARRIVE QUE JE SOIS ENTENDU. MAIS EN CONTREPARTIE... JE DOIS TOUJOURS EN PAYER LE PRIX. C’EST QUOI, CETTE HISTOIRE ? J’EN AI JAMAIS ENTENDU PARLER. BAH OUI... JE NE TE L’AI JAMAIS DIT. QUE... ATTENDS... NE DIS PAS DES CHOSES AUSSI FLIPPANTES ! TU PLAISANTES, HEIN ? JUSTEMENT, NON.

12 JE M’EN SUIS APERÇU QUAND J’AVAIS À PEU PRÈS 10 ANS. JE N’ÉTAIS PAS TRÈS BON À LA COURSE, ALORS JE DÉTESTAIS PARTICIPER AUX TOURNOIS SPORTIFS. JE N’Y METTAIS PAS VRAIMENT DU MIEN. MAIS CETTE ANNÉE-LÀ, MA GRAND-MÈRE EST VENUE ME VOIR DE SA CAMPAGNE. MAMIE A HÂTE DE TE VOIR COURIR LE 100 MÈTRES, KIWA. DEMAIN, JE SERAI TA PLUS GRANDE SUPPORTRICE !

13 S’IL VOUS PLAÎT, FAITES QUE… POUR NE PAS DÉCEVOIR MA GRANDMÈRE... J’AI PRIÉ TRÈS FORT POUR NE PAS FINIR DERNIER. AU FINAL... CELUI QUI ÉTAIT EN TÊTE EST TOMBÉ ET, DANS LA CONFUSION, JE SUIS ARRIVÉ TROISIÈME. CE JOUR-LÀ, J’ÉTAIS HYPER CONTENT QUE MON VŒU AIT ÉTÉ EXAUCÉ... JE ME DISAIS QUE LES DIEUX EXISTAIENT VRAIMENT. MAIS LE LENDEMAIN... QU... QU’EST-CE QUI S’EST PASSÉ ?

14 JE ME SUIS FAIT VOLER MON VÉLO. HEIN ? IL Y EN AVAIT PLEIN D’AUTRES, POURTANT. MAIS C’EST LE MIEN QU’ON A PRIS. J’AI ÉTÉ CHÂTIÉ POUR MON AVIDITÉ. FERME-LA, ABRUTI ! ARRÊTE DE RACONTER DES CONNERIES ET BOUGE-TOI LES FESSES POUR TROUVER DU BOULOT !

15 TU N’AURAIS PAS ACHETÉ UN PEU TROP DE BIÈRES ? NE ME DIS PAS QUE TU COMPTES BOIRE TOUT ÇA ? C’EST POUR ME DONNER DES FORCES POUR DEMAIN. ... BON, JE PRENDS N’IMPORTE QUELLES ASSIETTES, OK ?

16 C’ÉTAIENT QUOI, LES AUTRES VŒUX QUE TU AS FAITS ? HEIN ? TON HISTOIRE DE TOUT À L’HEURE, LÀ... AH... APRÈS ÇA... C’ÉTAIT QUAND J’AI REDOUBLÉ AU LYCÉE... ET QUAND JE T’AI RENCONTRÉE. QUOI, MOI ? C’ESTÀ-DIRE ?

HEIN ? EUH... RIEN DE SPÉCIAL. NON MAIS, HÉ ! EH MERDE... DIS-MOI CE QUE TU AS DEMANDÉ ! AH, EUH... C’ÉTAIT QUOI, DÉJÀ ? . . . BON, OK, ÇA VA... J’AI PRIÉ, OUI... J’AI JUSTE... PRIÉ POUR QUE TU SOIS À MOI.

N’IM- PORTE QUOI. TU T’ES PRIS POUR QUI ? TIENS. QUOI ? C’EST LA BROCHURE DE PRÉSENTATION DE MA BOÎTE. JE SUIS AU SERVICE MARKETING, DONC JE NE CONNAIS PAS TROP L’ÉDITO, MAIS... TU AIMES LES LIVRES, NON ? TU DEVRAIS POSTU- LER. TU ES SÉRIEUSE ? TU SAIS QUEL EST LE TAUX D’EMBAUCHE DE CETTE ENTREPRISE ? BAH ALORS, FAIS UN VŒU. DEMANDE À ÊTRE PRIS.

DÉSOLÉ, MAIS JE NE PEUX PAS. JE SERAI JAMAIS PRIS À CE POSTE. OK, C’EST BON, J’AI COMPRIS. DÉSOLÉE D’AVOIR PROPOSÉ, HEIN ! CE QUE TU PEUX ÊTRE PESSIMISTE. JE ME SUIS JUSTE DIT QUE SI ON TRAVAILLAIT DANS LA MÊME BOÎTE... ÇA SERAIT PLUS SYMPA, COMME QUAND ON ÉTAIT À LA FAC !

20 L’ANNÉE OÙ J’AI REDOUBLÉ, J’AI PRIÉ POUR AVOIR DE BONNES NOTES. ET LÀ, MON PÈRE A EU UN ACCIDENT. AH... CE N’ÉTAIT QU’UNE PETITE BLESSURE, ALORS J’AI PENSÉ QUE C’ÉTAIT UN HASARD... MAIS QUAND J’AI VU L’ÉTAT DANS LEQUEL ÉTAIT MA MÈRE, JE N’AI PAS PU FERMER LES YEUX. ET QUAND J’AI CÉDÉ À MES DÉSIRS ET QUE J’AI PRIÉ POUR T’AVOIR... LE CHIEN QU’ON AVAIT ADOPTÉ DEPUIS NEUF ANS EST MORT. NAN, ARRÊTE ! MAIS QUI TE DIT QUE C’ÉTAIT LIÉ ?! C’EST JUSTE UNE COÏNCIDENCE ! OUI, SÛREMENT, MAIS... DEPUIS, J’AI TOUT DE MÊME DÉCIDÉ QUE J’EXAUCERAI MES DÉSIRS ET MES VŒUX MOI-MÊME.

AL . L . E . Z ON MANGE ? J’AI LA DALLE. DONC TU COMPTES VIVRE EN PASSANT À CÔTÉ DE PLEIN DE CHOSES, C’EST ÇA ? QUE... TOUT LE MONDE FAIT DES SACRIFICES POUR ATTEINDRE SES OBJECTIFS. MAIS TOI, TU ABANDONNES AVANT MÊME D’AVOIR ESSAYÉ EN DISANT QUE ÇA NE MARCHERA PAS ! IL Y A PLEIN DE GENS QUI TENTENT L’IMPOSSIBLE ! TOI, TU TE SERS DE CES COÏNCIDENCES COMME EXCUSE POUR JUSTIFIER TES FAIBLESSES ! ! PARDON, C’EST POUR LE BOULOT ! COMMENCE À MANGER SANS MOI !

ALLÔ ? OUI, BONSOIR. MAHIRO TRAVAILLE AU SERVICE MARKETING D’UN GRAND ÉDITEUR. ELLE PERSUADE DES ENTREPRISES DE LA POPULARITÉ DE SON MAGAZINE ET LEUR VEND DES ENCARTS PUBLICITAIRES. BEAUCOUP DE PROJETS ÉDITORIAUX DÉPENDENT DE CES REVENUS, ALORS IL Y A UNE GRANDE PRESSION SUR SON SERVICE. MAHIRO VIT CE QUOTIDIEN HARASSANT À COURIR PARTOUT, TOUT LE TEMPS. JE ME SOUVIENS QUE C’ÉTAIT DÉJÀ LE CAS À L’ÉPOQUE OÙ JE L’AI RENCONTRÉE. . . .

DES POTES DE MA CLASSE M’AVAIENT EMMENÉ DE FORCE AUX PORTES OUVERTES D’UNE GRANDE UNIVERSITÉ. OÙ EST-CE QUE JE SUIS ? EN VOULANT ÉVITER LA FOULE, JE SUIS ENTRÉ DANS L’ENCEINTE DE L’ÉTABLISSEMENT ET JE ME SUIS PERDU... NAN, ARRÊTE… AH, Y A DES GENS ? AH ! OUPS ! EX… EXCUSEZMOI ! OUILLE !

PARDON ! ÇA VA ?! EUH… OUI. C’EST UN LIVRE DE SENKO MIZUNO*. TU CONNAIS ? C’EST TRÈS VIEUX, POUR- TANT. OUI… J’AI UN PETIT BOULOT DANS UNE LIBRAIRIE… ET LE PATRON FAIT DU BÉNÉVOLAT EN RASSEMBLANT DES LIVRES LIBRES DE DROITS… POUR EN FAIRE DON À DES ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX. * ÉCRIVAINE JAPONAISE DU DÉBUT DU XXE SIÈCLE. SES TEXTES ÉVOQUENT LA CONDITION FÉMININE DE SON ÉPOQUE.

AH OUI ? JE VOIS… J’AI UNE AMIE QUI A CRÉÉ UN CLUB D’AMATEURS DE LITTÉRATURE ET D’ART… MAIS IL Y AVAIT DÉJÀ UN CLUB SIMILAIRE, ALORS IL N’A PAS BEAUCOUP DE SUCCÈS. À CE RYTHME-LÀ, IL N’AURA PLUS DE SUBVENTIONS DE LA FAC ET IL RISQUE DE FERMER, ALORS ELLE M’A DEMANDÉ DE L’AIDE. J’AI FOUILLÉ LA SALLE DU CLUB POUR TROUVER DE QUOI FAIRE LA PROMO, MAIS JE N’AI RIEN TROUVÉ… AH BAH, TIENS… EST-CE QUE TU AS UN PEU DE TEMPS ? HEIN ? TU VEUX BIEN M’ÉCOUTER UN PEU ?

ELLE PASSE DU RIRE AU SÉRIEUX EN DEUX SECONDES… C’EST DRÔLE… MAIS C’EST IMPOSSIBLE D’ENTRER AU CONSEIL D’ADMINISTRATION. JE POURRAI DIRE… SI C’EST POSSIBLE OU NON… APRÈS AVOIR ESSAYÉ.

C’EST QUELQU’UN QUI AIME SERVIR DES CAUSES JUSTES... ELLE EST SOURIANTE ET AMBITIEUSE. J’IMAGINE QUE LORSQU’ON EST AVEC ELLE... LA VIE DOIT ÊTRE TELLEMENT PLUS SIMPLE... MAHIRO ! NAKAMURA ET LES AUTRES T’ATTENDENT. TIENS ? AH OUI, MERCI ! J’Y VAIS ! C’EST LE TYPE QUE J’AI VU TOUT À L’HEURE... JE PEUX ALLER DANS TA CHAMBRE, AUJOURD’HUI ? NON, PAS AUJOURD’HUI. J’AI DES TRUCS À FAIRE. HÉ, TOI ! COMMENT TU T’APPELLES ?

EUH… KIWA… KIWA OGATA… BON, DANS CE CAS, KIWA… JE TE DIS À L’ANNÉE PROCHAINE ! TU M’AS VU TOUT À L’HEURE, NON ? TU VIENS DE QUEL LYCÉE ? FUKAMI… C’EST DEUX GARES PLUS LOIN. OUF ! J’AI EU PEUR ! C’EST UN LYCÉE DE MERDEUX, HYPER MAL CLASSÉ ! TU ES VENU VISITER NOTRE FAC POUR RIEN, MON GARS ! BON, ALLEZ, KIWA, JE TE DIS ADIEU ! À JAMAIS !

T’ÉTAIS PASSÉ OÙ, MEC ?! ON T’A CHERCHÉ ! ON RENTRE ? YOUHOU ! KIWAAA !

C’EST QUI ? ELLE EST CANON !

AH BAH D’ACCORD, ELLE A UN MEC. FAIT CHIER… PRIE… JE VOUS EN PRIE… SI UN MOINS-QUE-RIEN COMME MOI PEUT AVOIR SA PLACE À SES CÔTÉS...

FAITES QU’ELLE SOIT MIENNE... APRÈS ÇA... UN CANDIDAT ENTRÉ SUR DOSSIER S’EST DÉSISTÉ ET J’AI ÉTÉ PRIS DANS CETTE UNIVERSITÉ QUI M’ÉTAIT INACCESSIBLE. L’AUTRE TYPE DÉSAGRÉABLE S’EST FAIT VIRER DE LA FAC POUR AVOIR CRÉÉ DES PROBLÈMES SOUS L’EMPRISE DE L’ALCOOL. ET AUJOURD’HUI... JE SUIS AVEC MAHIRO...

33 MAHIRO... C’EST BON, TU AS FINI ? . . . MAHIRO... ! IL Y A UN PROBLÈME ? NON... ALLEZ ! ON MANGE ?

HAAA... TU NE BOIS PAS UN PEU TROP ? T’OCCUPE ! LE MARKETING, ÇA DOIT ÊTRE USANT. NE TENTE PAS L’IM- POSSIBLE... CHANGE DE SER- VICE, AU PIRE ? JE TE DIRAI SI C’EST POSSIBLE OU NON... APRÈS AVOIR ESSAYÉ. LES MOTS SONT LES MÊMES... MAIS ÇA NE SONNE PAS COMME AVANT...

TON CHIEN DE L’ÉPOQUE... IL S’APPELAIT COMMENT ? SHIRO. TU ÉTAIS TRISTE... QUAND IL EST MORT ? . . . OUI. JE SUIS FILS UNIQUE ET MES PARENTS TRAVAILLENT JUSQU’À TARD. C’ÉTAIT UN VRAI COMPAGNON POUR MOI. OK... QUE...

36 MAIS... HÉ ! ATTENDS... POURQUOI ? BAH PARCE QUE... TU AS DEMANDÉ À ÊTRE AVEC MOI... AU DÉTRIMENT DE LA VIE DE SHIRO, NON ? À MOINS QUE TU REGRETTES ? SI OUI, J’ARRÊTE.

PAS DU TOUT.

39 . . . OH NON ! C’EST PAS VRAI... QUE SE PASSET-IL ? LA PUBLICATION DU MAGAZINE DE LOISIRS CRÉATIFS QUE LA GRAND-MÈRE DES OOTAKE ME COMMANDAIT... S’EST ARRÊTÉE LE MOIS DERNIER. ELLE L’ATTENDAIT AVEC IMPATIENCE À CHAQUE FOIS... JE DOIS LUI ENVOYER UN AUTRE MAGAZINE POUR M’EXCUSER.

40 TIENS, ÇA ME FAIT PENSER AU MAGAZINE QUE TU ADORAIS SUR L’ARCHITEC- TURE ANCIENNE. ILS AVAIENT ARRÊTÉ SA PUBLICATION, JE ME RAP- PELLE. C’EST POUR ÇA QUE MAHIRO AVAIT POSTULÉ POUR LEUR SERVICE MARKETING. HEIN ? AH, TU NE LE SAVAIS PAS ? APPAREMMENT, EN TE VOYANT TRISTE COMME ÇA, ÇA L’A FAIT RÉFLÉCHIR. MAIS BON, LE PROBLÈME DES MAGAZINES, C’EST QU’ILS DOIVENT VENDRE DES ENCARTS PUBLICITAIRES POUR SURVIVRE. FORCÉMENT, ÇA PÈSE SUR LES ÉPAULES DU SERVICE MARKETING. QUAND ON CONNAIT LES DIFFICULTÉS QUE TRAVERSE LE MONDE DE L’ÉDITION, ÇA DOIT ÊTRE DUR POUR MAHIRO... . . .

AH ! J’AI TROUVÉ ! EUH... EST-CE QUE... JE PEUX LE LIVRER MOI-MÊME ? ILS EN ARRÊTENT LA PUBLICATION ? OUI… C’EST UN PETIT TIRAGE. CE N’EST PAS ÉTONNANT, MAIS BON... C’EST QUAND MÊME TRISTE QUE ÇA DISPARAISSE… ...

OH NON ! TU DÉCONNES, LÀ ! ON EST DÉJÀ À LA BOURRE ! ILS NE VONT PAS NOUS ATTENDRE PLUS LONGTEMPS ! PAR- DON ! ALLEZ-Y ! JE VOUS RATTRAPERAI ! MAHIRO ?! . . .

OUI, ALLÔ ? QU’ESTCE QU’IL Y A ? AH... EUH... JE ME DEMANDAIS JUSTE... COMMENT TU ALLAIS... POURQUOI ? C’EST COMME D’HABI- TUDE. . . . SI JAMAIS... JE BOSSAIS DANS TA BOÎTE... ÇA CHANGERAIT QUELQUE CHOSE POUR TOI ?

TU T’ES DÉCIDÉ À POSTULER, ALORS ?! . . . OUAIS, ENFIN... JE SUIS BON QU’À ME FAIRE FRAPPER PAR TOI, TU SAIS. HA HA ! C’EST PAS FAUX ! JE CROISE LES DOIGTS SANS ME FAIRE D’IL- LUSIONS, OK ? ÇA ME FAIT PLAISIR QUE TU POSTULES QUAND MÊME.

ÇA MARCHE. ALORS... JE VOUS EN PRIE...

FAITES QUE... Chapitre 1 – fin

Série complète en 3 tomes. En librairie le 1er février ! Pour tout vœu exaucé, il y a un prix à payer…

Par la même illustratrice que The Voices of a Distant Star Une série à tome unique.

Vous êtes fans de nos mangas ? Rejoignez-nous sur nos pages Facebook, Twitter et Instagram pour suivre toute l’actualité de vos séries préférées, mais aussi partager vos avis et participer à des concours exceptionnels. Pika édition, la passion du manga ! Et pour ne rien rater, inscrivez-vous à notre newsletter !

Traduction du japonais : Nathalie Lejeune Adaptation graphique : Erwan Lossois Maquette de couverture : Noëmie Chevalier Suivi éditorial : Anna Dreveau Direction éditoriale : Mehdi Benrabah Édition française 2023 Pika Édition ISBN : 978-2-8116-3305-9 ISSN : 2102-4634 Dépôt légal : février 2023 Tome disponible en version numérique Achevé d’imprimer en Italie par Grafica Veneta S.p.A. en février 2023 Pika Édition s’engage pour l’environnement en réduisant l’empreinte carbone de ses livres. Rendez-vous sur www.pika-durable.fr Titre original : KAMISAMA NO JOKER vol. 1 © 2015 (art) Mizu Sahara (story) Michiharu Kusunoki All rights reserved. First published in Japan in 2015 by Kodansha Ltd., Tokyo. Publication rights for this French edition arranged through Kodansha Ltd., Tokyo. Tous droits réservés. Reproductions, téléchargements et diffusions interdits.

RkJQdWJsaXNoZXIy ODQwMzA=