Ludwig Wulver, alias LUDWOLF

le 29 Janvier 2017 par Karura
☾ Ludwolf ☼

NOM et prénom, 2ème prénom : WULVER (*) Ludwig, Elyo
(*) Le Wulver est un type de loup garou que l’on retrouve dans le folklore des Shetland [îles britanniques situées en Écosse].

Date de naissance : Le 13 Juin 1999 (un dimanche, un soir de la nouvelle Lune… Il mit 5h à sortir du ventre douillet de sa mère, le sagouin !)

Signe astrologique: Gémeaux (Pas étonnant qu’il fut un gros dormeur étant bébé... Et qu’il continue à le rester !)

Age : 17 ans

Caractère : assez lunatique, tranquille /calme et « dormeur »…A toujours l’air fatigué.
A une tendance à la narcolepsie.

Étudie : L’Astrologie et les monstres et coutumes mystiques de divers folklores. Étudiant à Oxford, en Angleterre [Il a sauté deux classes durant sa scolarité : une fois en primaire et une fois au collège.]

Originaire : d’Écosse

A propos de ses parents : Son père est Anglais (scénariste professionnel), tandis que sa mère est Française (professeur de Grec ancien ; c’est elle qui choisit son deuxième prénom en rapport au Soleil au vu des circonstances de sa naissance), ce qui explique qu’il puisse parler les deux langues aussi bien l’une que l’autre, tel un natif.

Aime : Sa couverture à motifs de voitures; les chats; dormir; la bio ; les compositions de Joe Hisaishi... Et les gâteaux !!!

N’aime pas : Les monstres de "L’étrange Noël de Monsieur Jack”; les loups-garous ; le foie gras et les champignons; que les gens crachent par terre dans la rue... Et les films d’horreur !

A peur de :

A une peur bleue (c’est le mot) des monstres, en particulier des loups-garous, du monstre « se cachant sous notre lit le soir » ou encore de celui « se glissant comme une ombre noire et transformant nos rêves en cauchemars », de L’Étrange Noël de Monsieur Jack. Ses peurs, il les doit à son Père (bravo…), un pur cinéphile qui, dans un souci d’éducation et pour la culture cinématographique de son fils, n’a rien trouvé de mieux que de lui montrer le film de Tim Burton un soir de Halloween, puis ceux de Harry Potter à la Toussaint, alors qu’il n’avait encore que 3 ans.

Le choc fut tel pour le petit Ludwig que ce dernier mixa le tout et passât des années à penser qu’un monstre demeurait sous son lit à chaque fois qu’il se couchait, l’empêchant même de sortir de sous sa couette pour aller faire pipi. (Il craignait que ce dernier ne lui attrape alors la jambe pour l’emporter avec lui.) Selon lui et d’après ses cauchemars, le dit “monstre” attendait sous son lit qu’il s’endorme pour pouvoir mieux l’attaquer dans son sommeil, et à chaque pleine Lune, « l’ombre de sous le lit » prendrait la forme d’un Loup-garou pour le dévorer.
C’est pour ces raisons que le petit garçon ne dormait jamais sans sa couverture préférée depuis lors, celle à motifs de voitures que sa mère avait achetée peu avant la naissance du bambin qui accueillit le nouveau né dans son berceau à sa toute première nuit chez lui une fois arrivé au monde.

Quand et comment à t-il vaincu sa peur :

Alors qu’il avait 14 ans, sa mère mourut dans un accident de voiture. Le 2 mai 2014 (dernier quartier lunaire) alors qu’elle venait de le récupérer à la sortie de l’école suite à un coup de fil de l’établissement annonçant que son fils avait une forte poussée de fièvre, une voiture grillant un feu rouge vint percuter l’avant de leur voiture. Ludwig, qui était sur le banc passagers, s’en sortit avec quelques égratignures et un bras cassé, mais sa mère qui était de fait à la place du conducteur n’eut pas la même chance…

Ce nouveau choc fut terrible pour le jeune garçon qui aimait sa mère plus que tout, elle qui le câlinait toujours après chacun de ses cauchemars qu’importe son âge, et ce, même une fois rentré au collège, sans jamais se moquer de lui, caressant ses cheveux et lui chantonnant une berceuse…

Aussitôt très abattu, il lui fallut deux ans pour se remettre de cette disparition, les cauchemars de ce jour funeste se répétant inlassablement. Mais un jour, la nuit du deuxième « anniversaire » de décès de sa mère, alors que le drame se répétait pour la n-ième fois devant ses yeux, le « monstre » de sous le lit apparu dans la fumé de l’accident pour se moquer du jeune garçon, le dénonçant d’être le fautif de sa mort. Lui disant que s’il n’avait pas été malade ce jour là, il aurait pu rentrer seul et sa mère serait alors encore en vie aujourd’hui.

D’abord paralysé devant la créature qui prenait peu à peu la forme d’une bête mi animale, mi humanoïde, la goutte d’eau qui fit déborder le vase de colère au sein du jeune homme fut quand le “monstre” se moqua ouvertement de sa mère devant lui. “Quelle sombre sotte aussi de ne pas avoir vu cette voiture arriver ! Mais quelle plus grande idiotie encore de perdre la vie pour quelqu’un d’aussi ridicule que Toi qui n’arrive même pas à dormir sans les “berceuses de sa gentille Môôôman ~” ! Kyah ah ah ah ah !!! Y’a bien que les merdes pour mourir aussi connement !”

Ce furent les paroles qui firent voir rouge à Ludwig. Personne n’avait le droit de se moquer de sa mère. Non, pas Elle ! PERSONNE !!!

Le jeune homme de 16 ans prit alors son courage à deux mains et se jeta sur la masse de fumée malgré ses tremblements. Il se jura que dès à présent, il ne se laisserait plus abattre et deviendrait fort pour faire de son mieux toute sa vie. Pour que sa mère qui le regarde depuis les Cieux n’ait pas à avoir honte de lui et que plus JAMAIS on ne se moque d’elle ! Il allait tout faire pour être digne d’elle. La bougie qu’il avait allumée cette fameuse nuit en commémoration de sa mort et en sa mémoire– sans doute sous une quelconque influence céleste, qui sait ? - était devenue la lumière dans les profondes ténèbres de ses craintes qui lui permit d’aller au-delà de ses peurs, et d’éclairer le chemin vers son pouvoir sommeillant de Rêveur.

Pouvoir de Rêveur : Tout comme Eve qui peut donner vie aux illustrations sur ses vêtements, Ludwig, alias Ludwolf, peut se servir des ombres pour créer des créatures sur lesquels il aura cent pour cent le contrôle, que se soient les ombres d’objets, d’animaux ou de personnes, adversaires comme alliés. Ceci dit, il ne pourra créer un être à partir de celle-ci que s’il a pu toucher l’ombre une à dix secondes (un pied posé dessus ou une main par exemple, voir même, son ombre superposée partiellement sur l’ombre concernée) et son pouvoir ne marchera que pour un temps limité (5 à 10 minutes, proportionnellement à la taille de la créature réalisée.) Pareillement, plus le temps resté sur l’ombre « d’origine » est grand, plus cela laisse de temps au façonnage. Ceci étant, plus une créature sera imposante et puissante, plus cela épuisera Ludwig.
Un autre gros problème du pouvoir de Ludwig, c’est que la puissance de notre « héros » dépend également des phases lunaires, ce qui est très trèèèèèèèèès contraignant (pour ne pas dire, comme nos amis les anglais, “a pain in the *ss) » pour ce dernier.

Mais à côté de tout ça, et comme pour palier à ces quelques défauts, les soirs de pleine Lune, Ludwig peut prendre la forme d’un loup garou puissant et imposant, ce qui, malgré la difficulté de gestion de son pouvoir en fait l’un des Monstre Rêveurs les plus craint des nouveaux de 2016. Voilà maintenant un an qu’il parcourt les routes et contrées de Dreamland.

******

Technique / matériel : Manuel; encres colorées jaune, bleue et blanche; encre noire; plume, pinceau; eau;
Format A4 (feuille Canson)
Réagissez
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire.
Les autres photos des Galeries
Voir toutes les photos
Accès réservé aux membres de la communauté My Pika
Seuls les membres de la communauté My Pika ont accès à cette fonctionnalité.
Si vous souhaitez y avoir accès, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Déjà inscrit ? Connectez-vous
Pas encore inscrit ?
Créer un compte